23 février 2014 ~ 0 Commentaire

une femme

Cyrielle, cette fille, cette femme déjà, si aimable et désirable à la fois, dont la chaleur d’un contact humain franc et sans détour continue de m’irradier secrètement dans sa présence si « féminine », Cyrielle, sublime jeune fille à qui je porte encore un respect et une tendresse que je voudrais éternels, Cyrielle, femme, muse, si véritable qu’elle continue de faire espérer en de jours meilleurs (comme dans une chanson de Bob Dylan ?), Cyrielle, incarnation vivante, immédiate, de l’amour simple porté réciproquement par les hommes sur les femmes, le temps d’une caresse, dans les cheveux ou partout ailleurs, Cyrielle, la mime, Cyrielle, femme sauteuse, joyeuse, enfantine, Cyrielle, femme inquiète aussi, malade peut-être, éternelle beauté à qui je souhaite une longue vie, et pour qui je regrette de ne pas savoir mieux écrire quand il s’agit de parler d’amour…

Laisser un commentaire

Vous devez être Identifiez-vous poster un commentaire.

Poemesmichele |
Keepcalmandwritepoems |
atout voyance |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | Et si Maheu et la Maheude a...
| Huonokazi
| Bel-Ami et les femmes